Votre cheminement :

Accueil
Articles divers, livres, projets ph...
Articles divers, avis personnels, c...
Les portraits officiels des présid...

Les portraits officiels des présidents français.

Les portraits officiels des présidents de la république française

Dès que la technologie a permis la reproduction multiple des images (en fait depuis l'invention du négatif vers 1840 par Talbot) la coutume a été prise de réaliser en début du mandat présidentiel une photo dite "officielle" qui est ensuite affichée dans toutes les mairies de France et dans certains autres lieux publics. Adolphe Thiers est le premier président a avoir pu bénéficier de cette technique de reproduction des images, bien sûr en noir et blanc à l'époque.

Ces portraits présidentiels officiels ont été réalisés par des photographes connus et qui se sont mis à l'écoute, soit de la personnalité du président à photographier, soit des directives de son service de communication. Il est intéressant d'analyser ces portraits en les replaçant dans leur contexte et en considérant que chacune des photos répond exactement aux attentes du commanditaire. En effet, quand on s'appelle l'Elysée, on a les moyens de faire refaire une photo qui ne serait pas exactement celle attendue.

Il est amusant de constater que la pose de Adolphe Thiers, en 1871 (la main posée sur un livre symbolisant la constitution) se retrouve régulièrement dans les portrait présidentiels qui ont suivi : Armand Fallières en 1906, Raymond Poincaré en 1913 (mais sans le livre), Alexandre Millerand en 1920, Gaston Doumergue en 1924, Paul Doumer en 1931, Albert Lebrun en 1932 et, plus récemment Charles de Gaulle (1959) et Georges Pompidou (1969).

Les symboles récurrents n'ont commencé à changer que très récemment, en 1974 avec Valéry Giscard D'Estaing. Auparavant on retrouvait souvent le livre posé sur la table (la constitution), une bibliothèque en fond (le savoir), la médaille de la légion d'honneur ou autres décorations.

Valéry Giscard D'Estaing a également amené une rupture dans la posture : on quitte l'attitude hautaine pour un visage souriant et un regard direct. Par ailleurs on voit apparaître pour la première fois un drapeau français. Cela se justifie peut-être par le fait que les photos présidentielles ont été pendant longtemps en noir et blanc : le bleu-blanc-rouge en noir et blanc, ça ne rend pas pareil. Depuis le drapeau français est toujours présent dans les photos officielles, sauf avec Miterrand qui a préféré un retour devant la bibliothèque.

La tenue vestimentaire a également changé avec Giscard d'Estaing : il est habillé d'un costume-cravate dépouillé de tout attribut présidentiel et de toute décoration. C'est le costume de quelqu'un que l'on pourrait rencontrer dans la rue. Cette nouveauté sera reprise par la suite par tous ses successeurs.

Portrait présidentiel officiel de Louis-Napoléon Bonaparte
Louis-Napoléon Bonaparte
(1848-1852)
Portrait présidentiel officiel de Adolphe Thiers
Adolphe Thiers
(1871-1873)
Portrait présidentiel officiel de Patrice de Mac-Mahon
Patrice de Mac-Mahon
(1873-1879)
Portrait présidentiel officiel de Jules Grévy
Jules Grévy
(1879-1887)
Portrait présidentiel officiel de Marie-François Sadi Carnot
Marie-François Sadi Carnot
(1887-1894)
Portrait présidentiel officiel de Jean Casimir-Périer
Jean Casimir-Périer
(1894-1895)
Portrait présidentiel officiel de Félix Faure
Félix Faure
(1895-1899)
Portrait présidentiel officiel de Émile Loubet
Émile Loubet
(1899-1906)
Portrait présidentiel officiel de Armand Fallières
Armand Fallières
(1906-1913)
Portrait présidentiel officiel de Raymond Poincaré
Raymond Poincaré
(1913-1920)
Portrait présidentiel officiel de Paul Deschanel
Paul Deschanel
(1920-1920)
Portrait présidentiel officiel de Alexandre Millerand
Alexandre Millerand
(1920-1924)
Portrait présidentiel officiel de Gaston Doumergue
Gaston Doumergue
(1924-1931)
Portrait présidentiel officiel de Paul Doumer
Paul Doumer
(1931-1932)
Portrait présidentiel officiel de Albert Lebrun
Albert Lebrun
(1932-1940)
Portrait présidentiel officiel de Vincent Auriol
Vincent Auriol
(1947-1953)
Portrait présidentiel officiel de René Coty
René Coty
(1953-1959)

Charles de Gaulle (1959-1969).

Portrait présidentiel officiel de Charles de Gaulle

Photographe : Jean-Marie Marcel.

Très hautain, photographié en plan américain (coupé mi-cuisses) et en légère contre-plongée, le général a adopté la pose de nombreux de ses prédécesseurs : debout, la main droite posée sur un livre. Les épaulettes et les décorations donnent un coté militaire à la tenue vestimentaire.

La construction de cette image place le président clairement au dessus du simple citoyen.

Pour la première fois, la photo est en couleurs (la technologie évolue).

Georges Pompidou (1969-1974).

Portrait présidentiel officiel de Georges Pompidou

Photographe : François Pages.

Quasiment la même photo que celle de son prédécesseur : même pose, même cadrage. Seule petite différence : le regard, qui est ici dirigé vers la gauche.

Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981).

Portrait présidentiel officiel de Valéry Giscard d'Estaing

Photographe : Jacques-Henri Lartigue.

Une rupture totale avec les portraits présidentiels précédents. Les codes et les symboles ont été changés, la volonté n'est pas la même : il faut maintenant se montrer proche des français, abolir les distances et le coté hautain de la fonction.

François Mitterrand (1981-1995).

Portrait présidentiel officiel de François Mitterrand

Photographe : Gisèle Freund.

La bibliothèque est revenue mais pour suggérer plus la culture que le savoir. Le président d'ailleurs est en train de lire un livre (il parait que ce sont "Les essais" de Montaigne mais je ne crois pas que cela se voit sur l'image). Ce sera la seule photo présidentielle où le président est assis.

Le choix du photographe n'est pas innocent non plus : Gisèle Freund a réalisé les portraits de très nombreux écrivains célèbres : Jean-Paul Sartre, André Malraux, Marguerite Yourcenar, Samuel Beckett, etc.

Jacques Chirac (1995-2007).

Portrait présidentiel officiel de Jacques Chirac

Photographe : Bettina Rheims.

Première photo officielle réalisée en extérieur, dans les jardins de l'Élysée. La pose est décontractée, le décor ensoleillé et agréable, Jacques Chirac se montre ainsi proche des français.

Le drapeau français est discret mais il est là.

Nicolas Sarkozy (2007-2012).

Portrait présidentiel officiel de Nicolas Sarkozy

Photographe : Philippe Warrin.

De nouveau devant la bibliothèque du grand palais, mais la table, naturelle en cet endroit, a été remplacée par deux drapeaux, qui paraissent un peu artificiels à cet endroit. Les drapeaux, un français et un européen, sont grands et occupent même plus de place dans l'image que la silhouette du président, ce qui est assez curieux. Dans la photo de Giscard d'Estaing le drapeau était également omniprésent mais il était en fond, en arrière-plan, alors que dans cette photo il est sur le même plan que le président.

C'est la première fois que l'Europe s'invite dans les photos officielles des présidents français.

Adepte de la communication "people", Sarkozy a choisi Philippe Warrin, un photographe connu dans le monde du showbiz (Le Loft, la Star Académie). Les retouches informatiques, courantes dans les photos "people" sont visibles ici : couleur peu naturelle du bois de la bibliothèque, vignettage très prononcé, redressement exagéré des verticales allant même jusqu'à la sur-correction.

François Hollande (2012-2017).

Portrait présidentiel officiel de François Hollande

Photographe : Raymond Depardon.

En extérieur et en plein soleil, comme Jacques Chirac, mais la pose suggère davantage une photo prise sur le vif (on sait que ce n'est pas le cas bien sûr).

Les drapeaux français et européens sont toujours là.

Le format carré est une nouveauté, peut-être suggérée par Raymond Depardon.

Pour en savoir plus.

Le making-of de la photo officielle de François Hollande, sur le site du Monde.

Making-of de la photo officielle de François Hollande Making-of de la photo officielle de François Hollande
 

Le journal Libération publie les commentaires de nombreux portraitistes professionnels à propos de la photo de François Hollande.

Les portraits officiels des présidents français sur le site Wikipedia.

A titre de comparaison, les portraits officiels des présidents des états-unis (Wikipedia).

 

Réactions des internautes.

Francis Malapris
Francis Malapris J'adore :
Thomas Mailaender à propos de la photo de Hollande : «Un résultat banal et bancal». «Ce matin j'ai entendu Raymond Depardon à la radio parler de l’exercice difficile du portrait officiel et de sa solution, de faire poser le Président 'en mouvement' pour un résultat moins figé, plus dynamique. Je pense pouvoir apporter mon expertise et dire avec certitude que notre cher Président a fait le bon choix et n’aurait pas dû choisir un photographe plus jeune. L’arthrose du genou dont souffre la quasi-totalité des gens de la génération de Monsieur Depardon, associée ici au viseur de poitrine du reflex Rollei de Raymond ne peut aboutir qu'à un résultat banal et bancal. Soit une réponse parfaite au brief Elyséen !»
Francis Malapris
Francis Malapris Ma critique préférée de la photo de Hollande :
Tina Merandon : «Une apparente tranquillité»
«Oui, cette photo est confondante de simplicité... et de complexité. Simplicité : c’est l’image que François Hollande a toujours voulu donner de sa relation au pouvoir. Complexité : les ombres de la pelouse légèrement envahissantes, la ligne d’horizon assez haute, les lignes de fuite diverses, le placent au centre d’un équilibre compliqué.»
Francis Malapris
Francis Malapris Ces critiques sont ici : (merci pour le lien)
www.liberation.fr/.../des-portraitistes-jugent-la...
Francis Malapris
Francis Malapris Quand à ton article à toi, je le trouve intéressant. Pour le compléter j'aurais bien vu une analyse/lecture de l'image ou des images.
Bravo pour le boulot en tous cas !
Alain Pre
Alain Pre Il y a des analyses et avis personnels mais seulement sur les photos récentes, à partir de De Gaulle.
Jerome Rene Henri
Jerome Rene Henri Bravo, je remarque une évolution des styles (à partir du général...) et surtout l'importance de l'image aujourd'hui. (Chaque photo donne un style). Le portrait reste une tache délicate... j'ai partagé sur FB ...
Alain Pre
Alain Pre Merci pour le partage smile
Je dirais que l’évolution a vraiment eu lieu avec Giscard.

La loi européenne sur les cookies nous oblige à informer nos visiteurs que, comme la plupart des sites internet, nous utilisons des cookies et traceurs. En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'infos.