Le cadrage.

Le cadrage en photographie

En photographie, le cadrage est l'opération qui consiste à viser le sujet et le positionner dans le cadre de l'image. Ce résumé, très succinct, permet d'identifier les caractéristiques d'un cadrage. Il s'agit des questions que doit se poser un photographe lorsqu'il se prépare à prendre une photo. Il convient également de ne pas confondre cadrage et composition. Cette dernière fait intervenir les relations entre les éléments d'une image (le sujet, le fond, etc).

 

L'orientation.

Orientation portrait
Orientation verticale ou portrait
Orientation paysage
Orientation horizontale ou en paysage (ou landscape en anglais)
Format carré
Format carré

Le format carré ne s'obtient pas directement avec les appareils numériques de prix abordable mais on peut très facilement recouper la photo sur ordinateur avec n'importe quel logiciel de retouche d'image.

En principe c'est la forme du sujet qui détermine l'orientation de la photo. Les mots "portrait" et "paysage" sont assez parlants. Mais pour faire entrer dans le cadre certains éléments du décor, on peut être amené à choisir une orientation inhabituelle : un portrait en horizontal par exemple.

Plongée et contre-plongée.

Hauteur normale
Vue normale
Prise de vue en plongée
Prise de vue en plongée
Prise de vue en contre-plongée
Prise de vue en contre-plongée

C'est bien sûr la hauteur de l'appareil photo par rapport au sujet qui détermine dans quel type de cadrage on se trouve. On voit nettement sur les images que la plongée rapetisse le sujet alors que la contre-plongée a tendance à le rendre plus imposant.

Il faut être vigilant sur ce point, en particulier quand on photographie quelqu'un de petit comme un enfant : il ne faut pas hésiter à s'accroupir ou à s'asseoir par terre. Pour photographier les premiers pas d'un enfant, il faut même s'allonger par terre. Pensez bien que pour l'enfant c'est un exploit, si vous le rapetissez en le prenant par dessus, vous anéantissez l'expression de fierté qui traduit ce grand succès pour lui. La vue normale (à hauteur du sujet) est celle qui produit le moins de déformations mais dans certains cas, une légère contre-plongée peut être intéressante : elle allonge les jambes et amincit la silhouette (appareil au niveau des genoux).

Frontalité.

Frontalité
Frontalité
Perspective
Perspective

Ici la différence vient de la position du photographe par rapport à son sujet. Est-il en face ou bien s'est il placé sur le coté ? Il faut éviter à tout prix d'être entre les deux, c'est à dire de se placer presque en face du sujet mais pas tout à fait : cela donne une impression de cadrage vite fait, peu soigné, un peu bâclé.

La frontalité indique une certaine stabilité ; la perspective plutôt une certaine dynamique.

La distance au sujet.

Si la question se pose guère dans le cas d'un paysage, elle devient fondamentale lorsqu'il s'agit de faire le portrait d'une personne ou de photographier un objet de petite taille. Un vocabulaire spécifique a été créé pour définir la distance entre le sujet et le photographe dans le cas d'un portrait. Ces termes sont très employés au cinéma, même si on constate cependant de nombreuses variantes dans les appellations des plans en fonction des sources..

En règle générale, dans le cas d'un portrait de personne, on évitera de couper au niveau d'une articulation (hanche, genoux, coude, cou) ou juste en dessous d'une articulation. Cela donne l'impression désagréable que le sujet n'a que des moignons.

Plan d'ensemble
Plan d'ensemble
Plan général
Plan général ou plain-pied
Plan italien
Plan italien
Plan américain
Plan américain
Plan moyen
Plan moyen
Plan rapproché
Plan rapproché
Gros plan
Gros plan
Plan de détail
Plan de détail
(ou très gros plan)

Et la règle des tiers ?

Cette règle est tellement rabâchée par toutes les revues et les tutoriels sur la photo que je m'attends à cette question : "Ne manque-t-il pas un chapitre sur la règle des tiers dans cette page sur le cadrage ?"
Et bien non : la règle des tiers intervient dans la composition, pas dans le cadrage. Mais je vous accorde que la frontière entre cadrage et composition est assez imprécise.

Conclusion.

Avant d'appuyer sur le déclencheur, et s'il veut obtenir une photo cohérente et réfléchie, le photographe doit se poser toutes ces questions :

 

Réactions des internautes.

Bernard Moncet
Bernard Moncet Si tu te poses trop la question tu n'y arrives pas. Ce doit être intuitif quand tu regardes dans ton viseur.
11 novembre 2017 10:54
Alain Pré
Alain Pré Oui bien sûr, quand on a déjà une certaine expérience. C'est un article d'initiation. Parmi les débutants, nombreux sont ceux qui ne savent pas répondre à des questions du genre "pourquoi tu as pris en contre plongée ?" ou "pourquoi si loin ?" Etc.
11 novembre 2017 13:40
Bernard Moncet
Bernard Moncet C’est recevable.
11 novembre 2017 13:45
Philippe Lasserre
Philippe Lasserre Le cadrage est un peu comme la composition. Quand on débute totalement en photo, rien n'est intuitif (cela l'est peut être pour de très rare photographes extrêmement doués, ce qui n'est pas mon cas) et il est bon de réfléchir sur les bases données par Alain Pré. Mais rapidement, comme le dit Bernard Moncet, cela devient intuitif et permet de laisser libre cours à sa créativité.
11 novembre 2017 11:33

La loi européenne sur les cookies nous oblige à informer nos visiteurs que, comme la plupart des sites internet, nous utilisons des cookies et traceurs. En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'infos.