Votre cheminement :

Alain Pré PhotographiesAccueil
Liste complète des articles. Liste complète des articles.

Zoom sur...

“Brut de capteur”.

On voit souvent des photos publiées sur le web avec la mention “Brut de capteur”. Sachant que tout capteur photo, même celui d'un appareil compact, ne peut produire que des fichiers RAW et qu'un fichier RAW n'est pas publiable sur internet, on conçoit bien que l'expression "brut de capteur" ne doit pas être prise à la lettre. En effet il y a forcément eu un traitement informatique sur l'image, ne serait ce que pour transformer le format RAW en format JPG.

 

 

 

Liste complète des articles.

Index thématique.

Projets photographiques
Projets photographiques à connaître

Des projets photographiques intéressants, originaux ou particulièrement esthétiques. Les auteurs sont des photographes ou des directeurs artistiques en provenance du monde entier.
Livres sur la photographie
Quelques livres en rapport avec la photographie

Cette rubrique pourrait être beaucoup plus étoffée mais des livres seront régulièrement ajoutés.
Articles divers, coups de gueule, etc.
Articles divers, réflexions, coups de gueule, etc.

Quelques petits articles difficiles à classer : coups de gueule, avis personnels, mises au point, etc. Mais toujours relatifs à la photographie.

Index complet

  • Anne-Catherine Becker-Echivard.

    Anne-Catherine Becker-Echivard.
    Anne-Catherine Becker-Echivard (alias ACBE) réalise des mises en scène extrêmement sophistiquées à partir de poissons. Ceux-ci sont habillés et placés dans un décor miniature. L'artiste parvient à donner à chaque "visage" une expression juste : ces personnages étranges semblent se parler, s'engueuler ou se chuchoter des secrets. Les mises en scène illustrent avec beaucoup d'humour des situations du monde actuel et souvent en rapport avec la société de consommation : des ouvriers à la chaîne fabriquant des préservatifs, une salle d'opération, un camp de prisonniers, un défilé de grévistes, etc. Entre la fabrication du décor, la réalisation des costumes et des accessoires (tout ceci étant bien entendu réalisé en miniature), et au final l'habillage des poissons, chaque photo nécessite un travail énorme Malgré cela, l'artiste n'hésite pas à avouer qu'elle mange ses modèles lorsque la photo est terminée. Anne-Catherine Becker-Echivard est d'origine française mais vit et travaille actuellement à Berlin.

  • Les retouches photo avant Photoshop.

    Les retouches photo avant Photoshop.
    Dès le début de la photographie, certains ont essayé de modifier les images après la prise de vue. Les raisons sont multiples et plus ou moins honnêtes. La propagande politique est une des motivations parmi les moins avouables. Bien entendu, depuis la généralisation des photos numériques et les logiciels de retouche comme Photoshop, ces pratiques sont devenu courantes et n'étonnent plus personne. Voici cependant quelques images célèbres modifiées ou falsifiées bien avant l'apparition de Photoshop. Il faut avoir conscience qu'on ne peut se rendre compte de la supercherie que dans les cas où on a retrouvé l'original.

  • Bela Borsodi.

    Bela Borsodi.
    Né en 1966 à Vienne (Autriche), Bela Borsodi vit maintenant et travaille à New York. Initialement graphiste et designer, il utilise de plus en plus la photo dans son travail jusqu'à en faire à l'heure actuelle son média privilégié. Ses images font apparaître des objets usuels mis en scène dans des positions ou des situations originales avec, parfois, des incorporations de parties d'humain (bras, jambes, etc.). Sa série de photos "Foot Fetish", publiée dans V Magazine, a été fortement critiquée. Elle montre des corps de femmes nus et coincés dans des chaussures dans les positions les plus inconfortables.

  • Beth Moon.

    Beth Moon.
    La photographe américaine Beth Moon photographie la nature en noir et blanc. Ses images superbes font penser à des gravures à l'encre de chine. Nous présentons ici trois de ses principaux projets (Portraits of Time, Savage Garden et Diamond Nights) mais son site internet mérite une visite.

  • Bill Gekas.

    Bill Gekas.
    Moyennant des tenues à la mode du XVIIème et une bonne dose de savoir-faire, Bill Gekas réalise des portraits d'enfants à la manière des peintres : Velasquez, Vermeer, etc. Certaines de ses photos sont des copies d'un tableau précis (pose, vêtements, décor) ; pour d'autres la ressemblance avec un tableau particulier n'est pas nette, mais l'aspect de la photo rappelle incontestablement le style d'un peintre.

  • Blake Little.

    Blake Little.
    Une série de photos étonnantes que celles du photographe américain Blake Little : il recouvre entièrement le corps de ses modèles avec du miel avant de les photographier. Il obtient des nus dégoulinants et ambrés. Ce projet est nommé "Preservation" et a été publié dans un livre du même nom.

  • En photographie, la technique "blow job" a été pratiquée par plusieurs photographes. Il s'agit de réaliser un portrait alors que le modèle reçoit un violent courant d'air en plein visage. Le résultat est spectaculaire. Nous présentons ici les travaux de trois photographes ayant expérimenté la photo "Blow Job" :

  • Christel Jeanne.

    Christel Jeanne.
    « Les fruits de mon imagination » : un projet personnel de Christel Jeanne. Pendant dix ans cette photographe a découpé, assemblé des fruits pour constituer des animaux un peu bizarres certes mais qui évoquent sans ambiguïté des animaux réels. Elle photographie ensuite ces créations sur un fond blanc, avec son Hasselblad argentique. On voit ainsi une fraise-poisson, un citron-escargot, une tomate-coccinelle ou encore un citron-oiseau.

  • Client ou modèle ?

    Client ou modèle ?
    Depuis quelques années, et plus particulièrement depuis la démocratisation d'Internet et des réseaux sociaux, il semblerait que tout le monde ou presque soit modèle photo. Il faut dire aussi que tout le monde ou presque est devenu photographe. Néanmoins, être modèle photo correspond à quelque chose de très précis et ne pas le savoir peut entraîner des malentendus gênants. Pour faire le point sur le sujet, cet article fait ressortir les différences entre la pose en tant que client (quelqu'un qui souhaite avoir des photos), la pose en tant que modèle, et la collaboration (pratique très courante dans le milieu non professionnel).

  • Cristina Guggeri.

    Cristina Guggeri.
    L'artiste graphiste italienne Cristina Guggeri a créé toute une série de photo-montages montrant les personnalités importantes de notre planète sur leur trône. Bien entendu on ne parle pas du trône au sens original ou royal du terme mais bien des toilettes. Les images sont très bien faites, depuis l'expression "concentrée" choisie pour la personne, jusqu'au choix du décor : très victorien pour la reine d'Angleterre, aux couleurs assorties pour le DalaÏ Lama, etc.

  • Le projet “DeepDream”.

    Le projet “DeepDream”.
    « DeepDream », qui pourrait se traduire en français par « rêve profond », est un projet initié par Google dans le cadre de l'intelligence artificielle et plus précisément de la reconnaissance de formes et de l'apprentissage automatique (DeepLearning). Le programme, encore en phase béta, est capable d'identifier dans une image les formes qu'il a appris à reconnaître, et à renforcer cette ressemblance. Si par exemple un nuage fait un peu penser à un chien, le programme DeepDream va renforcer cette ressemblance en accentuant les yeux ou en ajoutant une texture rappelant le pelage de l'animal. Il en résulte des images très psychédéliques, qui semblent dessinées ou peintes sous l'emprise d'une drogue hallucinogène et qui rappellent fortement l'ambiance des rêves, voire des cauchemars.

  • “Errance” de Raymond Depardon.

    “Errance” de Raymond Depardon.
    Le livre « Errance » de Raymond Depardon : une série de photos en noir et blanc, accompagnées d'un texte décrivant la démarche de l'auteur. D'une grande homogénéité entre elles, les photos montrent des lieux vides, avec tout au plus une présence humaine lointaine (une silhouette à peine visible) ou une voiture qui passe. Raymond Depardon est cinéaste et photographe. A coté de son travail de reporter, il a réalisé de nombreux projets personnels. « Errance » est l'un d'eux, exposé et publié sous forme d'un livre aux éditions Seuils (collection Points).

  • Edward Burtynsky.

    Edward Burtynsky.
    Voici comment Burtynsky présente sont propre travail : "La nature transformée par l'industrie est un thème prédominant dans mon travail. Afin de rendre ces idées visibles je cherche des sujets riches en détails et dont l'ampleur parle d'elle même. Chantiers de recyclage, résidus miniers, carrières et raffineries, etc. sont des endroits éloignés de nos paysages courants, mais nous bénéficions tous les jours de leur production. Ces images sont conçues comme des métaphores du dilemme de notre existence moderne : nous avons le désir d'améliorer notre bien-être, mais nous savons, consciemment ou inconsciemment, que le monde souffre de notre succès. Cette contradiction entre notre dépendance à l'égard de la nature pour fournir les matériaux de notre consommation, et notre préoccupation pour la santé de notre planète, nous met mal à l'aise. Pour moi, ces images agissent comme des miroirs de notre temps."

  • Erik Johansson.

    Erik Johansson.
    Erik Johansson met son talent de retoucheur et sa maîtrise des logiciels comme Photoshop au service de la poésie. Il dit utiliser la photo pour rendre réelles les images de son esprit. Il assemble parfois jusqu'à une centaines de photos en une seule image. Bien que manifestement le résultat de manipulations informatiques, ses images semblent aussi réelles que si elles avaient été simplement photographiées. Certaines de ses images, aux perspectives faussées rappellent les dessins de Escher. Nos présentons ici quelques unes des réalisations de Erik Johansson mais son site internet en présente de nombreuses autres et mérite une visite.

  • Francisco Reina.

    Francisco Reina.
    Traduction de la description du projet. Vous pourrez retrouver le texte original sur le site internet de l'auteur. A première vue, les images de cette série 'The Silente Enigma' montrent des scènes paisibles. Nous imaginons un paysage immobile, silencieux, où rien ne bouge. Mais un édifice flotte dans les airs en plein milieu de la photo, toutes ses fenêtre sont fermées et on imagine aisément que quelque chose pourrait se passer à l'intérieur. Que se cache-t-il là haut ? Peut-être nos craintes ? La vérité sur nos eixstences ? Des escaliers nous donnent la possibilité d'aller voir à l'intérieur et de découvrir l'énigme. On pourait même apprendre pourquoi l'édifice est flottant. Mais dans le même temps, l'escalier n'arrive pas jusqu'au sol, laissant une obstacle à franchir.

  • « Argentum » de Guido Argentini.

    « Argentum » de Guido Argentini.
    En utilisant des produits de maquillage argentés, Guido Argentini transforme ses modèles en statues métalliques. Les poses s'inspirent de la danse, de la gymnastique ou du sport. Le photographe intègre dans ses images des accessoires aux formes géométriques (triangles, cercles, etc.) qui contrastent avec les courbes du corps humain. Mais la couleur également argentée de ces accessoires donne l'illusion d'un objet unique géométrique/organique.

  • Comment Hollande peut-il paraître aussi corpulent que Schwarzenegger ?

    Comment Hollande peut-il paraître aussi corpulent que Schwarzenegger ?
    Paris - 2015 - François Hollande reçoit Arnold Schwarzenegger en vue de la conférence sur le climat. L'acteur est en effet très impliqué dans la lutte contre le réchauffement climatique. Problème : les deux hommes sont loin d'avoir la même stature ni la même carrure, et la comparaison n'est pas en faveur du président Hollande. Le photographe Thomas Samson (agence AFP) réussit un coup de maître en faisant en sorte que ça ne se voit presque pas, et sans "bidouiller" sur informatique. Comment a-t-il fait ?

  • Informatique et photographie.

    Informatique et photographie.
    Une petite réflexion sur les interactions entre l'informatique et la photographie. Avec le développement des appareils numériques, on entend souvent dire que traiter ses images sur ordinateur ce n'est plus de la photo, que Photoshop c'est le diable, etc. etc. En fait les choses ne sont pas si simples.

  • Li Wei.

    Li Wei.
    Le photographe chinois (Pékin) Li Wei est connu pour ses photos de lévitation, dans lesquelles il semble planer dans les airs. Nous avons d'ailleurs présenté son travail dans le tutoriel consacré aux photos de lévitation. Un autre de ses projets, tout aussi spectaculaire, est dénommé « Crash » : une série d'images montrant l'artiste planté dans le sol, dans un immeuble, et dans bien d'autres endroits.

  • Liu Bolin.

    Liu Bolin.
    Contrairement à la pratique courante qui consiste à détacher le plus possible le sujet du fond, l'artiste chinois Liu Bolin a décidé de disparaître dans le décor. Pour cela il peint sur ses vêtements et sur son visage le décor qui devrait être derrière lui ; il se met en place exactement à l'endroit voulu et du coup il est vraiment difficile à distinguer sur la photo. Il devient une sorte de fantôme dont la présence est indiscutable mais pourtant difficile à voir. Il choisit en général des décors très chargés et colorés : mur taggué, rayon de supermarché ou de librairie, etc. On imagine la patience, la précision et le temps qu'il faut pour reproduire exactement ce genre de décor sur ses vêtements.

  • « SEX » de Madonna, photos par Steven Meisel.

    « SEX » de Madonna, photos par Steven Meisel.
    Quoiqu'on en dise, le livre « SEX » de Madonna est bien un livre de photographies. Le contenu est cependant réservé à un public adulte et averti. La plupart des images ont été réalisées par le photographe Steven Meisel. Le design et la conception artistique par Madonna et Fabien Baron. Madonna met en scène dans ce livre la plupart des fantasmes sexuels. Elle figure sur pratiquement toutes les photos, accompagnée ou non d'autres personnes, hommes et femmes.

  • Martin Schoeller.

    Martin Schoeller.
    Martin Schoeller est un artiste allemand vivant à New York qui, après avoir travaillé quelques années pour la photo de mode, s'est orienté vers le portrait. Ces derniers sont toujours réalisés sur les mêmes critères : les cadrages sont serrés, voire même très serrés ; les prises de vues sont faites en studio, sans décor et avec un fond uni ; les personnes photographiées font face à l'objectif et sont dépourvues d'expression ; enfin, on note l'absence de retouches et de toute volonté d'embellir la personne. Il obtient en procédant ainsi, des portraits rarement flatteurs mais qui accrochent le regard. Les yeux de ses sujets sont en pleine lumière et nous révèlent des choses beaucoup plus intéressantes que les imperfections du visage.

  • Master-Mind - Art Directors in Fashion Styling.

    Master-Mind - Art Directors in Fashion Styling.
    Le livre regroupe les interviews de 23 directeurs artistiques choisis parmi les plus créatifs du moment. Il s'agit de photos de mode mais au plus haut niveau de créativité, aussi bien du point de vue stylistique (création des vêtements) que du point de vue photographique (mise en lumière, traitement). La présentation du livre est elle même très originale : sur la couverture, deux jaquettes sont maintenues en place par un lacet et des boutons ; A l'intérieur, des livrets de format plus petit que le livre lui même, présentent les projets des artistes.

  • Nicolas Boutruche.

    Nicolas Boutruche.
    Avec l'aide de Photoshop, ce photographe français s'est spécialisé dans les images de lévitation. Dans ses photos, on peut voir voler des boulangers, des voitures, une bergère avec ses moutons et même une vache. Son site mérite une petite visite, d'autant plus qu'il contient une rubrique "Making-of" qui permet de bien se rendre compte de l'énormité du travail réalisé sur chacune des photos.

  • Patrick Hall.

    Patrick Hall.
    Patrick Hall est un photographe américain. Son site internet présente essentiellement ses photographies de mariage ou publicitaires. Mais au moins l'un de ses projets personnels est plus original : l'idée lui est venu de photographier ses modèles alors qu'ils subissent un coup de taser. Cette arme non létale, utilisée par la police, délivre une décharge électrique de 50 000 volts. Les expressions obtenues sont évidemment très particulières et non simulées.

  • Photos célèbres.

    Photos célèbres.
    Certaines photos ont marqué l'histoire de la photographie, soit parce qu'elles ont apporté quelque chose de nouveau dans la technique ou dans la démarche photographique, soit pour des raisons diverses comme un prix de vente exceptionnel, des conséquences juridiques imprévues, etc.

  • Photos posées ou photos spontanées ?

    Photos posées ou photos spontanées ?
    Cette question divise le monde amateur depuis toujours : faut-il préférer les photos posées aux photos spontanées ? Ce bref article apporte quelques éléments de réflexion sur ce sujet.

  • 50 ans de calendriers Pirelli.

    50 ans de calendriers Pirelli.
    Depuis 1964 la société Pirelli édite chaque année un calendrier destiné à récompenser ses meilleurs clients ou partenaires. La réalisation est confiée à un photographe en vogue du moment et la thématique est à peu près toujours centrée sur la femme et le glamour. Photographes prestigieux (Annie Leibovitz, Mario Testino, Demarchelier, etc.) et modèles prestigieuses (Cindy Crawford, Penélope Cruz, Naomi Campbell, etc.) ont fait de ce calendrier un objet de collection recherché, d'autant plus, rappelons le, qu'il n'est pas commercialisé mais uniquement offert à quelques privilégiés. Pour le cinquantième anniversaire de son calendrier, Pirelli sort une rétrospective sous la forme d'un pavé de plus de 500 pages. Un objet incontournable pour les passionnés de photos.

  • Une question de point de vue.

    Une question de point de vue.
    A notre époque où la retouche informatique est omniprésente dans toutes les photos publiées, la plupart d'entre nous avons bien conscience qu'une photographie ne reflète pas forcément la réalité. Mais bien avant la "bidouille" informatique il y a eu la prise de vue et, dès cet instant, le photographe a fait des choix qui déterminent la signification de l'image future. Par exemple le cadrage : en incluant ou non certains éléments, le photographe choisit ce qui sera montré dans l'image. Ces choix peuvent être techniques (profondeur de champ, longueur de focale, temps de pose, etc.) ou non technique (moment de la journée, saison de l'année, distance du sujet, etc.) Le photographe peut agir sur tous ces éléments et par là, influencer fortement sur la signification de sa photo.

  • Les portraits officiels des présidents.

    Les portraits officiels des présidents.
    Le portrait officiel du président de la République est affiché dans toutes les mairies du pays. On se souvient bien en principe de celui du président en exercice, mais beaucoup moins des précédents. Il est intéressant de voir l'évolution de ces portraits depuis 1871, date à laquelle Adolphe Thiers a lancé cette tradition du portrait présidentiel. Cette page apporte un regard de photographe sur les portraits officiels des derniers présidents français en mettant en rapport les caractéristiques de chacune des images (cadrage, choix du décor, de la pose, etc) avec la personnalité de chacun de ces hommes d'état.

  • Pour en finir avec...

    Quelques articles pour faire le point sur certaines notions très mal comprises, souvent parce que les tutoriels et les revues d'initiation simplifient à l'extrême leurs explications. C'est le cas par exemple de la règle des tiers, simplifiée en "il faut décentrer le sujet", ce qui donne des photos totalement déséquilibrées. On pourrait citer aussi le fameux "Brut de capteur" qui est un non-sens en photographie numérique. Etc.

  • Sandro Giordano.

    Sandro Giordano.
    Des images colorées et spectaculaires montrant des personnes écrasées au sol, comme si elles venaient de faire une chute aussi improbable que terrible. La plupart des vues sont photographiées par le dessus en intégrant quelques éléments de décor permettant de situer et d'expliquer la catastrophe : tombé en descendant un escalier, depuis une fenêtre d'immeuble, en descendant d'une voiture, etc. Les accessoires entrainés dans la chute, et qui parsèment le sol tout autour de la victime", complètent l'histoire ou tout au moins invitent le spectateur à inventer l'histoire juste avant la chute.

  • Tatsuya Tanaka.

    Tatsuya Tanaka.
    L'artiste japonais Tatsuya Tanaka (photographe et directeur artistique) s'est imposé le défi de créer chaque jour une scène en miniature, qu'il photographie ensuite. Le résultat est une série de calendriers pleins d'humour et d'inventions.

La loi européenne sur les cookies nous oblige à informer nos visiteurs que, comme la plupart des sites internet, nous utilisons des cookies et traceurs. En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'infos.