Flash et photographie de rue (Street photography).

Workshop/stage en photographie

Le flash pour estomper un arrière-plan inesthétique.

La photographie de rue (ou street photography en anglais) est un genre à part entière, qui consiste à photographier des personnes dans un lieu public et sans que ces personnes ne soient prévenues. Des expressions de surprise ou la spontanéité sont les caractéristiques de ce genre d'images (voir Wikipedia).

Lorsque le photographe utilise un flash, il doit se trouver proche de son sujet et l'éclair peut difficilement passer inaperçu. Avec un flash, on obtiendra donc plutôt une réaction de surprise que de la spontanéité.

Il faut d'autre part travailler avec une focale courte : 50 mm au grand maximum. Un 35mm serait même plutôt recommandé. Les télé-objectifs sont totalement exclus car la lumière du flash décroit très rapidement avec la distance : le photographe doit donc être proche du sujet.

Pour des exemples de ce genre de photos, vous pouvez regarder le travail de Bruce Gilden, un spécialiste du genre.

Le flash ne doit pas être monté sur le boitier : tenez le à bout de bras, ou demander à un assistant de le diriger vers le sujet à votre place. Le déclenchement pourra être réalisé par un transmetteur radio ou par un cordon reliant le boitier au flash.

Pour rester dans l'esprit de la photo de rue, il faut demander au modèle d'évoluer à sa guise et être prêt à déclencher au bon moment. Ou mieux encore, utiliser des passants, mais dans ce cas, il vaut mieux avoir une explication toute prête à leur fournir. Cependant, pour que le fond soit bien estompé, ;e sujet doit se trouver éloigné de l'arrière plan. Inutile donc de demander au sujet de longer un mur.

Envisager un cadrage tête-épaules. Il faut en effet éviter de cadrer le sol car celui-ci recevra immanquablement la lumière du flash et cela produira une tâche lumineuse au premier plan de l'image.

La mise au point peut être faite en automatique à condition que le boitier soit suffisamment rapide. La plupart du temps, il est préférable de débrayer l'autofocus et d'effectuer un pré-réglage en fonction d'une distance prévisible du sujet de 1m à 1,50m. On pourra de toute façon travailler avec un diaphragme très fermé ce qui donne une grande profondeur de champ et autorise une mise au point approximative. De toute façon, l'arrière-plan sera estompé, non pas parce qu'il se trouve en dehors de la zone de netteté mais parce qu'il sera sous-exposé.

Exemple de réglages :

  1. Ajuster sur le boitier la correction d'exposition à -2IL, voire à -3IL.
  2. Choisir le mode "Priorité à l'ouverture" et sélectionner l'ouverture la plus réduite possible tout en restant sur un temps de pose compatible avec une prise de vue à main levée : le 1/60ème de seconde est une limite raisonnable.
  3. Régler le flash en mode manuel (ni le mode esclave, ni le mode TTL) et choisir une puissance de 1/2 pour faire un premier test. Une ou deux photos de test permettront d'ajuster la puissance du flash pour obtenir une exposition correcte du sujet. Il est normal (et même voulu) que l'arrière plan soit sous-exposé.

La loi européenne sur les cookies nous oblige à informer nos visiteurs que, comme la plupart des sites internet, nous utilisons des cookies et traceurs. En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'infos.