Alain Pré Logo

Portfolio / Les Grandes Gueules.

De nombreux photographes ont expérimenté cette technique avant nous : avec un ventilateur puissant, un bon éclairage et un assistant, on peut obtenir des portraits surprenants, loin des critères esthétiques habituels mais beaucoup plus drôles.

La plupart des photographes qui ont réalisé ce genre d'images ont nommé leur série « Blow job ». L'un des plus connus est Tadao Cern. Il s'est intéressé aux déformations de visage provoquées par le courant d'air. Son site présente également une vidéo ralentie. Logan Crable a recherché quant à lui des visages moins déformés, qui ont presque l'air détendus mais avec la bouche grande ouverte et bien ronde. Le rendu est différent. Il a parfois maquillé le visage en blanc pour faire ressortir l'intérieur de la bouche qui reste rouge.

Série Blow Job par Tadao Cern
Photo par Tadao Cern
D'autres images sur son site.
Série Blow Job par Logan Crable
Photo par Logan Crable
D'autres images sur son site.

Séance en extérieur - Juin 2015.

Avec la complicité de Frédérick Teyssier. Le public, d'abord réticent ou inquiet, a finalement joué le jeu : plus d'une quarantaine de personnes ont été volontaires pour un portrait soufflé.

Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »

Séance en studio - Octobre 2015.

Morgane au ventilateur. Le studio facilite la gestion de la lumière. Bonne humeur et fou-rire sont bien sûr au rendez-vous de toutes ces séances.

Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »
Série « Les Grandes Gueules »
<
En voir plus...
>

Présentation au public.

Projection des « Grandes Gueules » à la Bifurk de Grenoble.

Pour sa troisième soirée projection, la salle d'exposition l'Aiguillage et l'association « Et Pourquoi Pas » ont choisi la thématique du portrait, en résonance avec l'exposition « Portraits de famille » de Pauline Morgana présentée à l'Aiguillage sur le mois de novembre. Cette soirée projection est organisée en lien avec l'exposition annuelle de la Maison de l'Image. La première série de photos « Les Grandes Gueules » sera projetée ce soir là. Ces portraits décalés et loin des critères esthétiques habituels, apporteront une note humoristique à la projection.

Imprimé depuis le site http://alainpre.free.fr
Toute reproduction interdite sans l'accord écrit de l'auteur

La loi européenne sur les cookies nous oblige à informer nos visiteurs que, comme la plupart des sites internet, nous utilisons des cookies et traceurs. En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'infos.