Notions d'éclairage pour les portraits.

Notions d'éclairage pour les portraits en studio

Les formes complexes d'un visage peuvent être mises en valeur par un bon éclairage. Au contraire, un éclairage mal conçu ou mal adapté peut être catastrophique. En extérieur, ou plus généralement en lumière naturelle, on est obligé de faire avec la lumière ambiante mais en studio, le photographe a toute liberté pour modifier, diriger, modeler la lumière. Ce serait dommage de s'en priver. Commençons par quelques notions de base et le vocabulaire qui s'y rapporte.

Le visage présenté ci-après est en polystyrène. On peut donc être sûr que son expression ne change pas d'une photos sur l'autre. Pourtant, comme vous allez le voir, la changement de l'éclairage provoque des changements radicaux dans le résultat obtenu.

Dans les exemples ci-dessous la lumière principale est située à gauche. Un réflecteur a été placé sur la droite pour atténuer les ombres. Bien entendu, la plupart des schémas d'éclairage comportent plusieurs sources mais la position de la lumière principale est fondamentale : c'est elle qui modèle le visage et en restitue les formes. Les sources complémentaires ont d'autres rôles et ne doivent pas interférer avec la lumière principale pour ce qui est du modelé du visage.

Éclairage mou A éviter :
Un éclairage mou révèle mal la forme du visage.
C'est ce qu'on obtient quand on utilise des boîtes à lumières trop grandes ou trop proches du sujet.
On a également un éclairage sans relief lorsque la source de lumière est placée dans l'axe appareil-sujet, ce qui est le cas du flash intégré.
Éclairage Broad
Éclairage Broad

Éclairage 'Broad' : la lumière éclaire le coté du visage qui est dirigé vers l'appareil photo. Ce type d'éclairage est à éviter pour les visages plutôt ronds.
 
Éclairage Short
Éclairage Short

Éclairage 'Short' : la lumière éclaire le coté du visage qui est en partie masqué pour l'appareil photo. C'est le contraire du précédent.
 
Éclairage en clair-obscur
Éclairage en clair-obscur

Éclairage en clair-obscur : la ou les sources de lumière sont placées derrière le sujet et l'éclairent par l'arrière. Le visage sera dans l'ombre : ce type d'éclairage est peu utilisé pour un portrait. On le réservera plutôt pour un nu.
 

En plus des grandes familles "Broad" et "Short", le positionnement précis de la source de lumière principale définit le schéma d'éclairage, c'est à dire une certaine répartition des ombres et des zones éclairées sur le visage. Quatre schémas sont habituellement distingués : Split, Loop, Rembrandt et Paramount.

Éclairage Split :

Éclairage Split Éclairage Split Éclairage Split

La source de lumière principale est située approximativement à 90° par rapport à l'axe du visage, et à la hauteur de celui-ci. Ce schéma est rarement utilisé en short pour du portrait car une très petite partie du visage sera éclairée : on est presque dans un éclairage clair-obscur.

Ce schéma d'éclairage est facile à reconnaître : la moitié du visage est laissée dans l'ombre.

L'éclairage Split apporte un coté mystérieux aux portraits, du fait que la moitié seulement du visage est nettement visible. Il faut noter aussi qu'il a tendance à faire ressortir les rides et les défauts de le peau à cause de la lumière rasante qui baigne le visage.

Éclairages Loop et Rembrandt :

Éclairage Loop Éclairage Loop Éclairage Loop

La source de lumière principale est située approximativement à 45° par rapport à l'axe du visage et doit être positionnée nettement plus haut que le visage, de façon à donner aux ombres un rendu naturel, comme si elles étaient créés par le soleil.

Ces deux schémas d'éclairage (Loop et Rembrandt) sont très proches l'un de l'autre : il suffit parfois que le modèle tourne légèrement la tête pour passer de l'un à l'autre. Dans le cas du Loop, l'ombre du nez doit être dirigée vers le bas et être courte : elle ne doit pas atteindre la lèvre supérieure.

L'éclairage Rembrandt est quant à lui facilement reconnaissable à la tâche de lumière en forme de triangle qui apparaît du coté non éclairé du visage. Cette zone lumineuse doit englober doit englober l'œil et couvrir une partie de la joue, sans dépasser la longueur du nez. Comme vous le voyez tout ceci est très formel. Cette zone éclairée est délimitée par l'ombre portée du nez et l'ombre de forme sur la joue. Notez qu'avec certaines formes de visage le triangle de Rembrandt est difficile, voire impossible à obtenir. Ce schéma est surtout utilisé en Short. Ce schéma tire son nom du célèbre peintre dont de nombreux tableaux font apparaître cette configuration de lumière.

Le Loop et le Rembrandt sont les deux schémas les plus utilisés en portrait.

Éclairage Butterfly :

Éclairage Butterfly Éclairage Butterfly Pied déporté pour éclairage Butterfly

La source de lumière principale est située en hauteur, largement plus haut que le visage et dans l'axe exact de ce dernier. Si le modèle fait face à l'appareil, la source de lumière doit donc se trouver derrière le photographe ou devant lui. Dans ce cas, un support décalé genre grue est indispensable pour éviter que la tige du pied ne se retrouve devant l'objectif.

L'éclairage Butterfly est facile à reconnaître à la symétrie des ombres sur le visage, et à l'ombre caractéristique qui se forme sous le nez et qui a la forme d'un papillon, d'où le nom de "Butterfly" (papillon en anglais).

Ce schéma met en valeur les visages bien symétriques et plutôt allongés ; il est à éviter sur les visages ronds car il accentue encore la rondeur. Il met bien en valeur les maquillages.

Source principale à droite ou à gauche ?

Les schémas que nous présentons ici sont obtenus avec la source principale située à gauche de l'appareil photo (donc sur la droite du modèle). Bien entendu chacun des schémas peut être obtenu de façon symétrique en plaçant la source de lumière de l'autre coté.

Le choix de placer la source principale à droite ou à gauche peut se faire en considérant les points suivants :

  • Défaut sur un coté du visage (bouton, petite cicatrice, etc) : on tentera de placer le défaut du coté non éclairé.
  • Configuration du studio. Par exemple si l'un des murs est coloré, il faudra à tout prix éviter de diriger la lumière sur ce mur. On placera donc la source principale du coté de ce mur pour diriger la lumière de l'autre coté.
  • Lecture de l'image. Un visage, et surtout un regard, tourné vers la droite de l'image suggère un esprit tourné vers l'avenir. A l'inverse, un visage tourné vers la gauche suggère une personne qui pense au passé.

Ces critères sont parfois contradictoires entre eux ; il faut alors faire un compromis. Pour ce qui est de la lecture de l'image il est toujours possible de retourner la photo sur informatique pour orienter le regard à volonté vers la droite ou vers la gauche.

Quelques remarques complémentaires :

  • Les termes "Broad" et "short" ont à voir avec la position du visage par rapport à l'appareil photo, tandis que les termes "Split", "Loop", "Rembrandt" et "Butterfly" caractérisent la position du visage par rapport à la source de lumière principale.
  • Dans la pratique, la source est positionnée approximativement à l'emplacement désiré, on affine ensuite le schéma en demandant au modèle de tourner légèrement la tête à droite ou à gauche.
  • Le contraste est la différence de luminosité entre le coté éclairé et le coté sombre du visage. On peut le réduire en utilisant un réflecteur ou une deuxième source de lumière. Mais dans tous les cas, cette autre source ne doit pas créer des ombres sur le visage ; elle doit simplement réduire les ombres créées par la source principale.

 

Réactions des internautes.

Alessa Weber
Alessa Weber Fichtrement intéressant ça, et je confirme, éclairage foireux = tête bizarre et résultat peu flatteur !
Alain Pré
Alain Pré Et avec certaines matières brillantes, c'est particulièrement difficile wink
Alessa Weber
Alessa Weber Matières brillantes ? ou ça ou ça? angel
Fabien Lucet
Fabien Lucet Pour aller plus loin et pour toutes les bibliothèque wink
www.editions-eyrolles.com/.../100-plans-d...
Jeremy Freguin
Jeremy Freguin Juste parfait. Merci Alain
Antares PhotoModele
Antares PhotoModele Oui pour moi il y a 2 erreurs : le butterfly n'est pas du tout un éclairage Paramount, qui lui utilise 2 sources (un fresnel ou bol+grille + fill light large dans l'axe du fresnel) qui n'a pas l'effet papillon sous le nez... Butterfly et paramount sont 2 éclairages différents....et ensuite le clair-obscur de la tête présenté ici est un clair-obscur particulier, un LowKey s'éclairant effectivement en edge lighting (un LK est un clair-obscur mais un clair-obscur n'est pas un LK). Le split est aussi un clair-obscur.
Alain Pré
Alain Pré Dans tous les éclairages présentés sur cette page, il peut y avoir deux sources ou une seule. La deuxième source ne changeant pas le motif ombres/lumières sur le visage mais atténuant simplement les ombres.

Par ailleurs j'ai l'impression que la définition du terme "clair-obscur" est multiple et imprécise. Et il y a souvent confusion avec la définition qu'en donne les peintres.
Antares PhotoModele
Antares PhotoModele Clair-obscur est le cas général quand il y a une proportion plus ou moins identique de clair et de sombre, quand le sombre est prédominant on s'approche de LK et on l'atteint quand le clair dessine comme au fusain le bord du sujet.
Pour le paramount (éclairage où je suis fan), c'est un éclairage qui illumine le visage. Le Papillon est un éclairage plus en hauteur qui est souvent repris en coquille pour diminuer l'ombre sous le nez. Oui c'est toujours délicat quand on veut résumer les éclairages, les raccourcis sont parfois piégeux mais bon l'essentiel est là. smile

La loi européenne sur les cookies nous oblige à informer nos visiteurs que, comme la plupart des sites internet, nous utilisons des cookies et traceurs. En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'infos.