Tutoriel - L'histogramme à la prise de vue.

En consultant régulièrement l'histogramme pendant la prise de vue, vous pouvez vous rendre compte immédiatement des problèmes d'exposition. Ces derniers ne sont pas toujours faciles à voir sur l'écran au dos de l'appareil : l'histogramme est beaucoup plus précis. Étant encore sur le terrain il vous est donc possible de refaire la photo avec un meilleur réglage, et d'éviter ainsi les retouches lourdes sur informatique, celles-ci étant toujours un peu destructrices pour la qualité de l'image.

Histogramme

Exposition correcte.

La photo est correctement exposée : l'histogramme ne déborde ni sur la droite ni sur la gauche. Le fait que la courbe ne soit pas centrée n'est pas gênant en soi, comme nous allons le voir dans les deux exemples qui suivent.

 

Histogramme

Exposition correcte.

Cette photo est claire : les pixels sont donc groupés sur la droite de l'histogramme. Ce dernier ne semble cependant pas amputé d'une partie : la photo est donc correctement exposée.

 

Histogramme

Exposition correcte.

A l'inverse de la précédente, cette photo est sombre : les pixels sont donc groupés sur la gauche de l'histogramme. Ce dernier ne semble pas tronqué du coté gauche. La photo est donc elle aussi correctement exposée.

 

Histogramme

Sous-exposition.

L'histogramme est manifestement tronqué sur la gauche : des zones de la photos sont "bouchées", c'est à dire qu'il n'y a plus de détails dans ces zones trop noires. Un pic doit exister à l'extrême gauche de l'histogramme mais il se confond avec la bordure du quadrillage. C'est bien sûr le talus en bas à droite de l'image qui est en cause. En consultant l'histogramme à la prise de vue, vous vous rendrez compte du problème et vous pourrez refaire la photo en ouvrant plus le diaphragme ou en réduisant la vitesse.

 

Histogramme

Sur-exposition.

Ici l'histogramme est tronqué sur la droite. : la photo est surexposée. Un pic existe à l'extrême droite de l'histogramme mais il se confond souvent avec la bordure du quadrillage. C'est bien sûr les nuages blancs qui sont trop lumineux. Un défaut si important ne sera pas difficile à récupérer sur ordinateur. Là aussi l'histogramme consulté à la prise de vue vous indiquera le problème : il sera encore temps de refaire la photo.

 

Histogramme

Sous et sur exposition dans la même photo.

Cette photo de concert (concert de Buridane) contient à la fois de larges zones bouchées (sous exposées) et des zones surexposées (brulées). L'histogramme se résume à deux pics aux extrémités. Dans ce cas, le résultat est malgré tout intéressant : comme quoi la technique ne doit pas rester le seul critère.

Cependant, comment résoudre le problème lorsque cette situation n'est pas souhaitée ? Autant dire tout de suite qu'il est inutile de changer les réglages de l'appareil : la scène est trop contrastée et dépasse les capacités du capteur. Il faut adoucir la lumière elle même. Ce n'est pas toujours possible ; dans le cas d'un concert vous ne pouvez pas changer les lumières mais, dans d'autres cas, on peut adoucir la lumière en interposant un rideau entre la source de lumière et le sujet, ou en changeant d'endroit puour placer le sujet à l'ombre.

 

Histogramme

Manque de contraste.

Un histogramme qui ne s'étale pas sur la largeur complète du graphique correspond à une image peu contrastée.

Ceci pourra être facilement corrigé en post-traitement comme nous le verrons un peu plus loin. Au moment de la prise de vue on se contentera de régler l'exposition pour que la courbe se déplace sur la droite (exposition à droite) en veillant à ne surexposer aucune zone dans l'image. En procédant ainsi on limitera les effets destructeurs de la retouche.

 

La loi européenne sur les cookies nous oblige à informer nos visiteurs que, comme la plupart des sites internet, nous utilisons des cookies et traceurs. En poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'infos.